SERVIER signe un accord de collaboration scientifique avec VECT-HORUS

Publié le 22 juin 2015

Les deux sociétés vont collaborer pour développer de nouvelles molécules destinées au traitement de maladies du système nerveux central (SNC)
 
Marseille le 16 juin 2015 – VECT-HORUS, société spécialisée dans le développement de molécules vecteurs dans le domaine SNC, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de collaboration scientifique avec SERVIER. Les termes financiers de l’accord n’ont pas été dévoilés. Cet accord s’inscrit dans le cadre de la stratégie de VECT-HORUS de tirer parti de sa plateforme technologique en concluant des accords de recherche et de développement avec des sociétés pharmaceutiques pour générer des nouvelles entités chimiques (NCE) brevetables basées sur des médicaments ou candidats médicaments de ses partenaires.
Cet accord de collaboration avec SERVIER, premier laboratoire de recherche pharmaceutique français indépendant, confirme l’intérêt des approches de vectorisation développées par VECT-HORUS. « Cette première étape d’un programme de recherche, fondé sur le ciblage d’un récepteur favorisant l’adressage de médicaments vers le système nerveux central est une véritable reconnaissance de notre stratégie scientifique » déclare Alexandre Tokay, co-fondateur et Président de VECT-HORUS.
VECT-HORUS développe des molécules vecteurs permettant l’adressage de molécules thérapeutiques ou d’imagerie dans différents organes et types cellulaires, notamment vers le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). La technologie innovante développée par VECT-HORUS a pour objectif principal de lever le verrou technologique de la barrière hémato encéphalique (BHE) pour permettre le traitement des pathologies du SNC. Ces maladies, pour lesquelles de nombreux besoins restent encore insatisfaits, représentent le deuxième marché thérapeutique au niveau mondial.
VECT-HORUS fonde sa stratégie scientifique sur le principe que la BHE n’est pas seulement une barrière physique que l’on doit traverser pour délivrer des médicaments au SNC, mais surtout une barrière fonctionnelle dont les mécanismes de transport peuvent être utilisés pour l’adressage de médicaments vers le SNC. Les molécules vecteurs développées par VECT-HORUS utilisent ces mécanismes de transport endogènes afin de faciliter le transport de médicaments ou agents d’imagerie à travers la BHE, dans le cerveau pathologique.

 

À propos de SERVIER

 

Servier est un groupe international de recherche pharmaceutique dirigé par une fondation indépendante des marchés financiers.

Son développement repose sur la recherche constante d’innovation dans les domaines thérapeutiques des maladies cardiovasculaires, métaboliques, neurologiques, psychiatriques, osseuses, musculaires et articulaires ainsi que le cancer.

En 2014, le laboratoire a enregistré un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros et a contribué à l’excédent de la balance commerciale française de l’Industrie Pharmaceutique et Chimie Pharmaceutique à hauteur de 46%. 92% des médicaments Servier sont prescrits en dehors de la France.

28% du chiffre d’affaires des médicaments Servier ont été réinvestis en Recherche et Développement en 2014. Servier, créé en 1954 à Orléans, est implanté dans 146 pays et emploie plus de 21 400 personnes.

Pour plus d’informations sur le Groupe : www.servier.fr

À propos de VECT-HORUS

VECT-HORUS conçoit et développe des vecteurs peptidiques qui facilitent l’adressage des médicaments ou des agents d’imagerie vers les organes, notamment le cerveau et les tumeurs. En conjuguant ces molécules à des vecteurs qui ciblent différents récepteurs membranaires, VECT-HORUS leur permet de franchir les barrières naturelles (au premier rang desquelles, la barrière hémato-encéphalique) qui freinent l’accès à leur territoire cible : organe, tissu, cerveau, tumeur, etc.

Hautement spécifiques et stables, les vecteurs identifiés, conçus et validés par VECT-HORUS sont protégés par plusieurs familles de brevets et demandes de brevets.

La société a établi la preuve de concept de sa technologie chez l’animal en vectorisant notamment un neuropeptide endogène – la neurotensine – qui est actuellement en développement préclinique réglementaire. La technologie propriétaire de VECT-HORUS a aussi permis la signature d’un accord de collaboration scientifique avec SANOFI dans le domaine des maladies neurodégénératives.

Créée en 2005 la société VECT-HORUS est une spin-off du laboratoire de neurobiologie CNRS-AMU NICN dirigé par le Dr. Michel Khrestchatisky. Ses cofondateurs sont Alexandre Tokay, Président, et Michel Khrestchatisky, Conseil Scientifique. La société emploie 17 collaborateurs, essentiellement en Recherche & Développement.

VECT-HORUS est l’une des 15 « success stories » identifiées par le CNRS au sein de 1 000 entreprises issues de ses laboratoires.

Plus d’informations sur www.vect-horus.com

 

 

Contacts

 

ATCG Press

Marie PUVIEUX +33 (0)6 10 54 36 72 (France)

Jean-Mehdi GRANGEON +33 (0)6 62 22 00 24 (Hors France)

presse@atcg-partners.com

 

VECT-HORUS
Alexandre TOKAY

Président & Co-fondateur

+ 33 (0)6 30 40 36 95

alexandre.tokay@vect-horus.com

 

SERVIER

Direction de la Communication Institutionnelle

Tél : 01.55.72.60.37

presse@servier.fr

Revenir à la liste des articles
contact -plan de site - mentions légales

copyright 2011 G5