Plus de 200 personnes aux 7e Rencontres du G5 santé

Publié le 25 octobre 2018

Mobilisée par un déplacement en urgence sur le site Ascoval, Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès de Bruno Lemaire, a été remplacée au pied levé par Thomas Courbe, Directeur Général des Entreprises récemment nommé. Il a

précisé que les débats du PLFSS n’étaient pas terminé et a fait part de la volonté du gouvernement de respecter les annonces du CSIS.

 

La première table ronde a mis en exergue le rôle clé des entreprises de santé dans l’écosystème de l’innovation. Start-ups, ETI, grandes entreprises et pouvoir publics peuvent et doivent travailler en partenariat, dans le dialogue et la confiance, pour relever ce défi : nous devons arrêter la désindustrialisation de la France en matière de santé, c’est une question de valeur économique et d’indépendance sanitaire

 

Le G5 santé irrigue tous les territoires de l’hexagone. Les exemples concrets de la 2e table ronde ont illustré l’importance des partenariats, ce qu’a rappelé Madame Bureau-Bonnard, Députée de l’Oise et Vice-Présidente de l’Assemblée nationale. Chercheurs, établissements de soins, professionnels de santé, élus, mais aussi industriels collaborent afin de mettre à disposition les meilleurs traitements pour les patients et les professionnels de santé, et dans les délais les plus courts.

 

La révolution numérique a ouvert un vaste chantier, nombreuses sont les opportunités à saisir, les innovations inimaginables il y a peu, qui vont améliorer l’efficience du système de santé et permettre des économies très significatives, pour peu que tous les acteurs travaillent ensemble pour les évaluer et s’y adapter rapidement. Jean-Marc Aubert, directeur de la DRESS, a fait part de sa conviction qu’elle allait permettre une meilleure gestion du système de santé et réduire les coûts. C’est une transformation du système et non une addition.

Les produits de santé permettent aussi des évolutions formidables des parcours de soins, tant à l’hôpital qu’en ville, technologiques comme organisationnelles. Les métiers et les frontières bougent. Le gouvernement semble en avoir pris la mesure avec la plan MaSanté2022.

 

 

 

Revenir à la liste des articles
contact -plan de site - mentions légales

copyright 2011 G5