Ouverture des 3e rencontres du G5 Santé autour du thème : « La recherche en santé : nouveaux modèles, nouveaux leviers ? »

Publié le 19 novembre 2014

logo_rencontres_14

Paris, le 18 novembre 2014 – La 3e édition des rencontres du G5 santé se tiennent aujourd’hui à Paris, en présence notamment de Madame la Ministre Geneviève Fioraso, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur et à la Recherche, et de présidents membres du G5 Santé.

 

Marc de Garidel, Président du G5 santé, Président–Directeur Général d’Ipsen et Vice-Président du Comité Stratégique de Filière Santé, a déclaré à l’occasion de ces 3e Rencontres : « Le G5 Santé se félicite de l’engagement des pouvoirs publics dans cette bataille de l’innovation, clé de la compétitivité de demain, notamment la stabilité du Crédit d’Impôt Recherche. Cependant, le G5 Santé déplore vivement que cet enjeu de compétitivité ne soit pas pris en compte par les acteurs publics, qui régulent le secteur de la santé, et notamment au niveau du PLFSS 2015. Nous espérons que ces 3e rencontres du G5 Santé contribueront à renforcer un dialogue constructif en ce sens. »

 

Deux tables rondes permettront ainsi de revenir sur des enjeux majeurs en termes de santé et d’innovation :

  • La collaboration entre le numérique et les sciences du vivant, incarnée notamment par BioIntelligence, un programme collaboratif et unique de R&D visionnaire visant à répondre à la pression exercée sur la R&D en termes de rentabilité. Dassault Systèmes et les leaders de l’industrie et de la sphère académique se sont rassemblés au sein du consortium BioIntelligence, permettant la mise en place de nouvelles approches, solutions et applications innovantes pour la recherche.
  • Les nouveaux modèles et leviers pour renforcer l’innovation en France

Dans l’idée d’enrichir le contrat de filière et de développer l’innovation en France. Différentes thématiques seront abordées, tels que l’accélération des partenariats public-privé, une meilleure coordination entre recherche académique, industriels de la santé et pouvoirs publics sur toute la chaîne de l’innovation et les points d’amélioration nécessaires au renforcement de la capacité d’innovation en France.

 

Ruxandra Draghia-Akli, Directeur de la Direction de la Santé à la DG Recherche de la Commission européenne interviendra également sur les perspectives de la recherche en santé à l’échelle européenne, insistant sur l’importance de la collaboration entre petites et grandes entreprises, ainsi que sur la nécessité de développer la recherche de pointe.

 

A propos du G5 santé (www.g5.asso.fr)

Le G5 santé, porte-voix des industries de santé françaises, est un cercle de réflexion, présidé par Marc de Garidel, Président-Directeur général du groupe Ipsen, qui rassemble les dirigeants des principales entreprises françaises de santé et des sciences du vivant (bioMérieux, Guerbet, Ipsen, Laboratoires Théa, LFB, Pierre Fabre, Sanofi, Stallergenes). Celles-ci ont choisi la France comme plateforme de leur développement international et font de l’effort de R&D leur priorité. Les membres du G5 santé partagent 5 ambitions : faire reconnaître l’apport des industries des sciences de la vie en tant qu’acteur essentiel de la santé publique en France, contribuer au rétablissement de la compétitivité de la France, poursuivre un engagement fort au service de l’excellence de la recherche biomédicale française, développer l’accès des patients aux solutions de santé et soutenir le secteur des biotechnologies et des nouvelles technologies.

Contact Presse

Didier Véron – Tél. : 01 58 33 51 16 – Email : g5@g5.asso.fr

Revenir à la liste des articles
contact -plan de site - mentions légales

copyright 2011 G5